Enseignements

Cours d’introduction à l’anthropologie du religieux

Université de Lausanne, Faculté de théologie et de sciences des religion

Semestre automne 2020

Ce cours est une introduction à l’ethnologie ou à l’anthropologie sociale et culturelle, appliquée à l’étude des religions. Après quelques définitions de base et un bref historique de cette science de l’homme par rapport au regard occidental sur les « autres religions », nous nous concentrerons essentiellement sur la méthodologie et quelques auteurs clés de la discipline. Le cours se poursuivra par des études de cas (panthéons, sorcellerie, etc.).

Cours Spécialistes et comportements religieux

Université de Lausanne, Faculté de théologie et de sciences des religion

En appui au Professeur R. Rousseleau

Semestre printemps 2019

Notre sens commun identifie généralement le ‘politique’ à l’Etat et le ‘religieux’ à l’Eglise. Leur opposition est donc celle de deux institutions établies, elles-mêmes pourvues de pouvoirs. Ce cours ne part pas de cet état de fait moderne et ne compare donc pas des formes de laïcité, mais problématise la relation entre ces catégories dans des contextes historiques et culturels différents. Partant d’un point de vue typologique, nous nous s’intéresserons à différentes formes d’organisations politiques et à leurs relations avec des formes d’intermédiaires avec l’altérité ‘surhumaine’ (chaman, prêtre, sacrifiant, devin, etc.).

Anthropologie du Religieux et du Politique : le cas de l’Inde

Université de Lausanne, Faculté de théologie et de sciences des religion

En appui au Professeur R. Rousseleau

Semestre printemps 2018

L’articulation entre sphère politique et religieuse est d’autant plus complexe en Inde qu’il s’agit d’un Etat séculier dont la population est majoritairement ‘hindoue’, c’est-à-dire ‘polythéiste’. Pour comprendre le présent, le cours revient d’abord sur quelques éléments d’histoire des rapports entre institutions politiques et religieuses en Inde. Les séances de lectures/séminaires qui suivent, abordent les grands débats historiographiques et socio-anthropologiques sur le statut du roi indien (divin ou séculier, ses relations aux brahmanes/ au dharma/ aux castes). Les textes étudiés abordent les grandes lignes de l’histoire de ce statut, en insistant sur l’époque coloniale qui a vu des recompositions importantes : la gestion des temples, la nationalisation de « l’hindouisme » avant la formation du « nationalisme hindou », la ‘spiritualisation’ du politique chez Gandhi, l’inscription du sécularisme dans la Constitution (1950) de l’Inde indépendante. Une approche plus socio-anthropologique permet enfin d’aborder quelques développements actuels : la remise en cause du sécularisme par les nationalistes hindous, leur usage des sciences, des médias, etc.

Connaissances générales des religions: Ateliers méthodologiques

Université de Lausanne, Faculté de théologie et de sciences des religion

En appui à M. Pellet

Semestre autonmne 2017

Présentation générale des sciences des religions. C. Nizard a présenté l’introduction à l’hindouisme. Encadrement du travail des master I pour des présentations orales sur des textes fondamentaux de l’hindouisme.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :